Faire durer l’été dans sa cuisine grâce aux bocaux

Pour celles et ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux, principalement sur Instagram, vous savez que j’aime cuisiner. J’aime bien vous montrer en story ce que je fait. Et puis même ici je poste quelques recettes que j’aime faire. Bref, tout ça pour dire que cette année je me suis lancée dans l’aventure des bocaux.

Je me souviens encore quand ma grand-mère en faisait à la fin de l’été. Pour tout vous dire, cette idée m’a prise parce que mes pieds de tomates cerises ont vraiment beaucoup donné cette année. J’avais envie d’en faire autre chose que des tartes, feuilletés, ou salades. À la maison on adore ça mais je me suis dit que ça pourrait être cool de manger mes tomates cerises du jardin en plein hiver. J’ai alors recherché des recettes et je suis tombée sur le site internet de Le Parfait. Vous savez, c’est LA marque par excellence de bocaux en tous genres. Bon bah… j’y suis restée des heures et j’avais envie de faire quasiment toutes les recettes. C’est grave docteur ?

bocaux maisonMes bocaux

J’ai bien sûr commencer par faire ceux aux tomates cerises et puis je me suis dit que les haricots verts ça pouvait être sympa aussi. Mais ça ne m’a pas suffit, j’avais trop envie d’en faire encore et encore. D’ailleurs c’est toujours le cas à l’heure où j’écris cet article. Alors quand je suis allée chez ma primeur et que j’ai vu toutes les tomates pleines terres locales bien mûres, je n’ai pas pu résister. Oui encore des tomates… Seulement cette fois-ci je voulais en faire des sauces tomates car j’adore ça et ça sert toujours. Et puis, en tant que fan de compotes maison, je me suis dit, pourquoi pas, ça peut dépanner. J’ai aussi eu envie de faire quelque chose avec des poivrons et la recette de ceux marinés m’ont mis l’eau à la bouche.

La stérilisation

C’est l’étape qui me faisait peur. Je n’ai pas de stérilisateur mais juste des faitouts. J’ai lu pas mal de choses avant de me lancer. Mon astuce est de caler les bocaux avec des torchons car il ne faut pas que ceux-ci soient en contact avec le faitout, ni entre eux. Il ne faut pas non plus qu’ils puissent se retourner. C’est toujours un peu galère j’avoue car quand l’eau bout et bien ça en met partout. Je pense que pour les prochaines, j’emprunterai un faitout plus grand. Malgré tout ça a fonctionné et j’en suis bien contente.

bocaux maison

C’est une véritable satisfaction et fierté de faire ses bocaux. En plus, je trouve ça joli. Maintenant il ne nous reste plus qu’à les goûter. J’imagine déjà les plats que je pourrai faire avec. Si vous voulez tenter l’expérience, je vous conseille d’aller piocher des recettes un peu partout et de bien lire le processus, qui est vraiment bien expliquer sur le site de Le Parfait.


Alors, ça vous tente ?
Vous en avez déjà fait ?

 

 

 

N’hésite pas à épingler cette image sur pinterest 🙂

bocaux maison

1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.