Stick inhalateur immunité

C’est bien connu, le froid arrive avec son lot de microbes et virus. C’est pourquoi cette année j’ai décidé de prévenir plutôt que de guérir. Sachant que tous les hivers je réussi à attraper des rhumes. C’est donc d’après une recette tirée du site Aroma-zone (encore et toujours), que j’ai réalisé ce stick à inhaler immunité.

Les produits

immunité

Si vous me suivez, vous les avez déjà vu dans mon dernier article haul : 

huile essentielle d’eucalyptus radié : antivirale, expectorante, facilite la respiration, antibactérienne.
• huile essentielle de ravintsare : antivirale, microbicide, immunostimulante.
• huile essentielle de tea-tree : antibactérienne, antivirale, antifongique

Le procédé

AVANT TOUT, il faut bien désinfecter son matériel et la surface sur laquelle on travaille. Pour se faire, j’utilise de l’alcool à 70°C que je vaporise partout et j’essuie ensuite avec un chiffon micro-fibres propre. Je n’oublie pas non plus de me laver les mains avant de manipuler quoi que ce soit.

Quant à lui, le procédé est vraiment très simple. Il suffit de verser le nombre de gouttes dans un petit récipient, que voici :
– 10 gouttes d’eucalyptus radié,
– 6 gouttes de ravintsare,
– 4 gouttes de tea-tree.

Ensuite, il faut imbiber la mèche de ce mélange d’huile essentielle. Enfin, la dernière étape consiste à insérer la mèche dans le stick.

Stick immunité

Et voilà, votre stick inhalateur immunité est prêt !! Je ne vous ai pas menti, c’est très simple à faire 😉

Maintenant, vous pouvez le transporter partout avec vous (bon ok, son look ressemble légèrement à un tampon avec applicateur 😀 ).  Vous pouvez inhaler 4 à 5 fois par jour et il faudra changer la mèche après 1 mois.
Concernant l’odeur, je trouve que c’est très frais et on sent bien le ravintsare, qui me fait penser à l’odeur du « Vicks » et j’adore 🙂

!!  MISE EN GARDE !!
L’utilisation d’huile essentielle est déconseillée pour les femmes enceintes, allaitantes et aux enfants et nourrissons. 


Vous aussi, vous renforcez vos défenses immunitaires à l’approche de l’hiver ?

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.