Que se passe-t-il quand le taux de PSA est supérieur à 200 ?

Le PSA ou APS en français (Antigène Prostatique Spécifique) est une substance sécrétée par la prostate chez l’homme. Protéine synthétique, elle a pour rôle de rendre fluide le sperme de ce dernier et ainsi de favoriser la mobilité des spermatozoïdes. Alors quel est le taux normal de dosage de cette substance prostatique ? Peut-il arriver que ce taux atteigne 200 ? Est-il synonyme de cancer ? Quels sont alors les traitements adéquats ? Autant de questions que nous aborderons dans le présent article.

Généralités sur le PSA

Comme nous l’évoquions précédemment, le PSA est une sécrétion prostatique qui fluidifie le sperme et favorise les mouvements des spermatozoïdes. Le PSA n’est pas une sécrétion abondante de la prostate et ne se trouve qu’en faible taux dans le sang de l’homme. De ce fait, un taux élevé est synonyme d’un état de santé grave et plus précisément d’une anomalie de la prostate.

Grâce à des examens comme la biopsie et des dépistages prostatiques, il existe des traitements hormonaux. L’inquiétude est plus du côté des hommes de plus de 50 ans à qui on recommande régulièrement des études de dosage prostatique. Le cancer de la prostate est présent dans le top 5 des cancers les plus mortels.

Dosage du dépistage de PSA

Le dosage de l’antigène spécifique prostatique PSA est utilisé pour le dépistage du cancer de la prostate. Pour faire ce dosage du PSA, vous avez juste besoin d’une prise de sang. Pour plus de fiabilité, les spécialistes recommandent d’éviter tout rapport sexuel la veille. Dernière condition, il faut éviter le toucher rectal les 3 jours précédant le dépistage pour ne pas stimuler le taux. Il est important de suivre ces conseils pour une meilleure fiabilité des résultats.

Les urologues conseillent un dosage de PSA total ainsi qu’un toucher rectal chez les hommes ayant entre 50 et 75 ans. Il peut alors poser un diagnostic en vue de connaître le stade d’évolution du cancer s’il y en a. Un taux normal, n’excluant pas certaines pathologies bénignes comme une tumeur par exemple. D’où l’importance du toucher rectal qui permet de s’assurer du volume et de l’aspect de la prostate. Pour confirmer ce diagnostic, une biopsie de la prostate est nécessaire.

Les divers taux de PSA dans l'organisme

Les divers taux de PSA dans l’organisme

Le taux de PSA dans l’organisme varie d’un individu à un autre selon et est un véritable indicateur du bien-être de ce dernier. Cependant, nous pouvons regrouper ces taux en 3 catégories principales de taux dans notre organisme. Il s’agit du taux normal, du taux faible et du taux élevé. On vous donne plus de détails plus bas.

Le taux normal et le taux faible

La quantité de dosage de PSA dans l’organisme d’un homme normal est de 4 ng/ml de sang. Ce taux peut cependant varier à 2,5 pour les hommes de moins de 50 ans. Pour les hommes âgés de 50 – 60 ans, le taux est de 3,5 tandis qu’il monte à 4,5 pour les 60 ans et plus.

À l’inverse, un taux faible de PSA est assez rare et pas très significatif. Il est peut-être annonciateur d’un cancer. Une hypothèse à confirmer ou infirmer à l’aide d’examens plus complets afin de se lancer dans un traitement.

Le taux élevé

Plusieurs facteurs peuvent justifier l’augmentation de ce taux. Il peut s’agir entre autres de :

  • Une tumeur prostatique ;
  • Une infection prostatique ;
  • Une augmentation de la taille de la prostate ;
  • Le toucher rectal ou une éjaculation récente ;
  • Une inflammation de la prostate.

Cependant, une augmentation exagérée est évocatrice d’un cancer en stade très tardif. Un taux de PSA supérieur à 200 est à 100 % synonyme de prévalence du cancer.

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *