Tout savoir sur les douleurs de cheville pouvant survenir sans choc

La cheville est l’une des parties les plus fragiles du corps humain. Dès qu’apparaît la moindre douleur au niveau de cette articulation, il faut rapidement la soigner afin d’éviter des complications. Toutefois, il arrive que l’on ressente une douleur à cet endroit sans avoir reçu un quelconque choc. Vous vous demandez d’où est-ce qu’elles proviennent et surtout comment les traiter ? Voici les causes et traitements d’une douleur subite à la cheville sans avoir fait un choc.

Douleurs à la cheville sans choc : Les causes probables

Plusieurs causes peuvent être à la base d’une douleur subite à la cheville qui met à mal le bien-être. Elles peuvent être catégorisées en deux groupes :

Les séquelles de traumatismes et inflammations

En général, la douleur à la cheville sans choc est due à un traumatisme que celle-ci a subi plus tôt et à des inflammations. Par exemple, nous pouvons citer :

  • Des séquelles d’entorse ;
  • Une inflammation de la gaine des muscles péronés latéraux ;
  • L’inflammation du muscle tibial postérieur ;
  • La tendinopathie ou tendinite : Il s’agit d’une inflammation d’un tendon ou de sa gaine.

Ces différentes causes traumatiques et inflammatoires peuvent être responsables d’une telle douleur à la cheville sans choc. Cependant, elle peut être carrément due à une maladie.

Les maladies articulaires

Une maladie articulaire peut être responsable de telles douleurs. Cela pourrait être l’arthrose ou l’arthrite qui ne sont pas de simples maux pour la santé. La première est une maladie articulaire dite mécanique et est causée par une altération du cartilage. L’arthrose survient généralement après de fréquentes fractures au pied.

Elle se manifeste souvent par des douleurs lors de mouvements et au repos. Quant à elle, l’arthrite est une maladie articulaire dite inflammatoire. Cette réaction inflammatoire provoque des douleurs pendant les mouvements et même au repos. Il faut retenir que la cheville peut subir plusieurs formes d’arthrite comme la polyarthrite rhumatoïde et la goutte.

Douleurs à la cheville sans choc : Les modes de traitement

Douleurs à la cheville sans choc : Les modes de traitement

Le traitement de ce type de douleurs varie en fonction de sa cause. La première chose à faire est de déterminer la cause de vos douleurs. Veuillez alors suivre ces conseils pour éviter toute complication.

Effectuer des examens

Vous devez penser à faire des examens pour connaître la cause de votre douleur subite à la cheville. Ainsi, un examen médical est urgent si votre douleur est non seulement subite sans choc, mais aussi brutale. Si vous avez eu un peu plus tôt une entorse, il est bien de vérifier si votre douleur n’est pas due à des séquelles d’entorse. Si la douleur persiste, vous pouvez envisager un examen clinique ou même une IRM pour un diagnostic plus complet. L’IRM permet de visualiser la structure de vos pieds et chevilles.

Exécuter le traitement adapté

Vous l’aurez sans doute compris, c’est le diagnostic qui déterminera le type de traitement à adopter pour faire partir la douleur. Ainsi, si la cause identifiée comme responsable de votre douleur est d’origine traumatique, l’application de glace peut offrir un grand soulagement. Une immobilisation de la cheville peut être également envisageable. Par contre, si la cause identifiée est d’origine inflammatoire, le professionnel de la santé qui a pratiqué l’examen peut prescrire des médicaments antiinflammatoires. Mais s’il s’agit d’une maladie articulaire, l’objectif sera de traiter le mal afin de faire disparaître ses symptômes.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *